Intervenant en prévention des risques professionnels

La santé, mais aussi la sécurité au travail

L’IPRP a des compétences techniques et/ou organisationnelles en matière de santé et sécurité au travail. Il participe à la prévention de la santé et de la sécurité des salariés ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail dans un objectif exclusif de prévention. (Art. R4627-38 du code du travail).

Dans ces conditions, il assure des missions de diagnostic, de conseil, d'accompagnement et d'appui. La qualité d’IPRP nécessite un enregistrement renouvelable auprès des DIRECCTE. L’action de l’IPRP s’organise au sein de l’équipe pluridisciplinaire. Elle est complémentaire de l’action du médecin du travail.

Les entreprises peuvent faire appel aux compétences des IPRP compte tenu de leurs besoins et de leurs attentes, par l’intermédiaire du médecin du travail. Les interventions des IPRP (précédées d’une analyse) sont soumises à des modalités strictes de mise en œuvre.

L’IPRP, au même titre que le médecin du travail, est également tenu au secret du dispositif industriel et technique de fabrication et de la composition des produits employés ou fabriqués ayant un caractère confidentiel.

Dans ce contexte de pluridisciplinarité, le GISMA s’est enrichi de trois intervenants aux compétences techniques et organisationnelles : 1 psychologue du travail et 2 ergonomes.


 

 

 

IPRP ERGONOME

L’ergonome effectue des interventions en entreprise dans un but exclusif de prévention et de préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs. Il étudie l’activité de travail afin d’adapter les situations de travail à l’homme en prenant en considération les contraintes (physiques, organisationnelles, mentales ou environnementales) et celles liées aux exigences de production.

L’ergonome assure des missions de diagnostic, de conseil et d’appui pour les acteurs de l’entreprise relevant de son domaine d’expertise :

  • Analyse et conseils pour l’aménagement de vos situations de travail
  • Evaluation des ambiances physiques (ambiance sonore, ambiance lumineuse, ambiance thermique, vibration)
  • Conseils à l’évaluation des risques
  • Sensibilisation aux risques professionnels

L'objectif est de comprendre les besoins de l'entreprise dans le cadre d'un projet de modification, d'aménagement ou mieux encore de conception afin d'établir un diagnostic. Ce dernier sera utilisé pour définir des pistes de propositions adaptées et acceptées.

Ces études permettront également d'accompagner l'entreprise dans sa politique de prévention prenant en compte les aspects humains, matériels et productifs du travail.

Ces interventions s'effectueront dans le respect de règles déontologiques précises garantissant le respect des faits la préservation des secrets médicaux et industriels.

 

IPRP PSYCHOLOGUE DU TRAVAIL

La psychologue du travail intervient en prévention des Risques Psycho Sociaux (R.P.S.) par l’intermédiaire d’une démarche individuelle et/ou collective à la demande du médecin du travail dans le cadre d’une prévention primaire (agir sur le risque à la source), secondaire (outiller les individus à faire face au risque) ou tertiaire (prendre en charge l’impact du risque). Il s’agira de prévenir de la santé psychique des salariés en étudiant l’environnement professionnel, les conditions de travail, la tâche, le relationnel, le management, l’organisation de travail et l’environnement socio-économique. Ses interventions se déclinent :

Au niveau individuel :

  • Proposer une consultation qui ne relèvera pas de la psychothérapie
  • établir un diagnostic
  • conseiller
  • orienter (vers les professionnels de la santé mentale et/ou vers les ressources de l’entreprise)
  • ouvrir vers une démarche collective
  • établir un retour au médecin du travail avec l’accord du salarié
Au niveau collectif et selon certains critères (effectif, climat social), il s’agira de rencontrer l’employeur, le C.H.S.C.T, le groupe « R.P.S. »… afin :

  • d’informer, sensibiliser
  • de conseiller
  • d’orienter
  • de participer à la prévention des R.P.S.
  • de contribuer à l’élaboration des actions en milieu de travail pour préserver la santé psychique des agents
  • de suivre et évaluer l’ensemble de ces actions
  • de coopérer avec des partenaires extérieurs
  • d’établir un retour au médecin du travail

Informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous poursuivez votre navigation, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

J'ai compris